CBD-France
CBD-France

COVID-19

De nombreuses sources convergent : on ne meurt pas du COVID-19 pour des raisons respiratoires mais par une réaction inflammatoire excessive appelée “orage cytokine”. Les cannabinoïdes sont connus pour avoir un effet anti-inflammatoire. On peut raisonnablement se poser la question de la pertinence de son utilisation dans ce cas précis.

Les cytokines sont des protéines sécrétées par les cellules immunitaires. Elles régulent les réponses inflammatoires aux maladies et aux infections. On trouve des cytokines pro-inflammatoires et anti-inflammatoires. Une surproduction de messagers pro-inflammatoires peut déclencher un “orage cytokines”. Le système immunitaire s’emballe et provoque des lésions, ici pulmonaires – fatales

 

le cannabis constitue un traitement potentiel contre les formes graves du COVID.

Voici quelques informations sur l’état des lieux de la recherche à ce sujet. C’est pour le moins très prometteur.

 

Des chercheurs de l’Université de Caroline du Sud ont mené une série d’études emmenées par Prakash Nagarkatti. Ils on révélé que le THC peut, chez la souris, empêcher une réponse immunitaire nocive qui provoque le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et des lésions importantes aux poumons.

Les études, publiées dans Frontiers in Pharmacology, le British Journal of Pharmacology et l’International Journal of Molecular Sciences, ont été menées en donnant à des souris une toxine qui déclenche la réaction immunitaire nocive qui provoque le SDRA, puis en injectant du THC aux souris.

L’efficacité est stupéfiante : sur les 3 études qui ont inclus une douzaine d’expérience, 100% des souris ayant reçu le THC a survécu.

 

 

    “Our studies suggest that THC is highly effective to treat ARDS and thus, clinical trials are critical to investigate if this works.”
    Mitzi Nagarkatti

Etude israélienne

Des chercheurs Israéliens ont comparé le traitement à base de Dexamethasone à un traitement à base de CBD seul et d’un autre au CBD + Terpenes.

    “The preliminary results were highly positive,”
    Nadav Eyal, lead researcher and data scientist

La Dexamethasone a inhibé l’activité cytokine d’environ 30%. La formule combinée de CBD et de terpènes a pour sa part inhibé 90% des cytokines. Utiliser le CBD ou les terpenes seuls ont résulté en une réduction de 75-80% des cytokines.

Le traitement efficace se compose de 30 terpènes issus du cannabis individuellement isolé et reconstitués dans une formule propriétaire (NT-VRL™). La société Eybna en est le propriétaire qui l’a développé explicitement pour traiter les orages cytokine. Les terpène sont généralement considéré comme sûrs.