CBD-France
CBD-France

Que faut-il changer dans la réglementation ?

Nous demandons les évolutions suivantes sur la législation qui permettraient une approche beaucoup plus ouverte au CBD ce qui ouvrirait la porte à un certain potentiel économique pour la France. Nous espèrons que toute nouvelle réglementation développera un marché responsable dans lequel le CBD pourrait être vendu comme complément alimentaire. On peut trouver beaucoup de produits sur le net qui sont aujourd'hui vendus de manière illégale aux français. Même si les sanctions ne sont pas appliquées, il existe un rsique pour tout distributeur de produit au CBD actuellement.

 

De surcroît, nous estimons que ces évolutions auraient un impact bénéfique en limitant l'usage du cannabis en tant que drogue car une partie des consommateurs de THC recherche l'effet appaisant qui peut etre obtenu par le CBD

 

- LE CBD contrant les effets psychoactifs du THC : ne pas contrôler un taux de THC absolu (0.2%) mais un rapport THC/CBD fixe de (1:15 ou 1:20). En effet, les producteurs sont frileux car le taux de THC varie beaucoup suivant la période des cultures et un échantillon avec un taux de 0.3% de THC peut les rendre hors la loi.

- Ajouter officiellement les parties aériennes du chanvre "industriel" à la liste des plantes autorisées pour les compléments alimentaires.

- Autoriser la culture de variétés de cannabis de type indica spécialement concue pour produire du CBD (telle la "charlotte's web" américaine qui peut rendre jusqu'a 17% de CBD ) suivant le même fonctionnement que pour les graines de chanvre : fourniture des graines par un organisme dédié.

- Autoriser explicitement le faconnage de compléments alimentaires contenant des canabinoïdes (sous reserve du respect du ratio CBD:THC)

- Ne pas imposer un taux de THC de 0% dans les compléments alimentaires : l'effet d'entourage est bénéfique pour les bienfaits et il n'y a pas d'effet psychoactifs au delà d'un certain ratio THC:CBD